Allocations familiales : En Seine-Saint-Denis, le service public est en danger

La Caisse d’allocations familiales de la Seine-Saint-Denis souffre d’un manque criant de personnel pour maintenir un service public de bonne qualité. Depuis plusieurs mois, ces difficultés se sont accentuées : des milliers de dossiers non traités, un bug informatique qui a eu pour conséquence le non versement de l’APL pour des milliers de familles, des files d’attentes interminables d’allocataires venant réclamer le rétablissement dans leurs droits.

Pour répondre à cette situation, la direction a décidé de fermer tous les accueils ( St Denis Pleyel, Rosny, Noisy-le-Grand et Bobigny) pour absorber le stock de courriers en attente et met en place des heures supplémentaires obligatoires pour le personnel.

« Et pourtant, s’insurge le syndicat CGT de la CAF 93, « ni le personnel, ni les allocataires ne sont responsables de cette situation et ils doivent en supporter les conséquences. La véritable responsabilité est la politique de restriction budgétaire, imposée par le gouvernement et la CNAF (Caisse Nationale), qui ne donne pas les moyens suffisants à notre CAF pour assurer un service public que sont en droit d’attendre les allocataires de notre Département. La précarité sans cesse en augmentation, la prise en charge du versement du RSA qui va apporter une masse de travail considérable, dès le mois de juin, aux CAF doit être pris en compte par les dirigeants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :