Municipale d’Aulnay-sous-Bois : le Conseil d’Etat invité à valider l’élection

Le rapporteur public a recommandé la 27 avril au Conseil d’Etat de valider les élections municipales d’Aulnay-sous-Bois, troisième ville de Seine-Saint-Denis (82.000 habitants), qui avaient été annulées par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise, a-t-on appris auprès de la juridiction.g_segura_081

Emmanuel Glaser a proposé l’annulation du jugement du tribunal administratif, et donc la validation de l’élection de Gérard Ségura (PS). La décision, mise en délibéré, est attendue « sous deux à trois semaines ».
Le tribunal de Cergy-Pontoise avait annulé en octobre 2008 le résultat du second tour des municipales de mars 2008, à la suite de plusieurs recours déposés par le maire sortant Gérard Gaudron (UMP), battu de 204 voix, et par le candidat Modem.
Il avait retenu contre Gérard Ségura la présence d’affichettes apposées à l’entrée de bureaux de vote qui contestaient la probité de Gérard Gaudron.

Le rapporteur « a estimé que ces tracts, affichés devant certains bureaux seulement et pendant deux heures, n’avaient pas eu d’influence sur l’issue du scrutin » et évoquaient une polémique déjà largement médiatisée, a précisé la source, sur des indemnités Assedic indûment perçues par Gérard Gaudron. La gazette des communes

Intégration par le sport

À l’occasion de Cap Hunter, 1re étape du circuit para équestre 2009, à Tremblay ce week-end, les villes d’Aulnay-sous-Bois, Blanc-Mesnil, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte annonceront la création en 2010 de l’Intégrathlon, grand événement consacré à l’intégration par le sport.

La bohème de Giacomo Puccini à Aubervilliers

En ces temps de crise, et alors que nous sommes assourdis par les discours vantant la rentabilité et la consommation, voici une initiative exemplaire et salutaire. Monter un opéra de Puccini en Seine-Saint-Denis, avec un conservatoire mais aussi l’aide d’aut9troisfrres intervenants comme des lycées professionnels, cela peut paraître impossible pour qui connaît la musique, et pourtant c’est ce pari que sont en train de réussir Daniel Delarue (metteur en scène), Jean Roudon (chef d’orchestre), respectivement professeur et sous-directeur du conservatoire d’Aubervilliers-La Courneuve.

Ce n’est pas rentable (même si ça ne coûte presque rien), et ce n’est certainement pas un produit de consommation comme les autres, et cela n’en a que plus de valeur. Cette entreprise ne tient debout que par la passion de la musique qui anime ses initiateurs et ses acteurs. Et c’est une extraordinaire conjonction de travail, de compétences et de talents qui en assure la réussite.

Enfin, comment ne pas remarquer que cela se passe dans le neuf trois! Dont on parle tellement souvent pour rien. Et ceci complète la nécessité d’une telle initiative, un opéra sublime, brillamment chanté et joué, pour dix euros (!), voilà qui redonne à cette musique sa qualité populaire. Lire la suite dans le blog de Manuel Marchès

9trois.fr, Voilà, vous y êtes !

http://9trois.fr

 

Le site d’info et d’analyse

de la Seine Saint Denis

    100 % indépendant

.

journaux-71

100 % Non-Officiel

 

Opération collège désert à Drancy pour un nouveau CPE

Parents, élèves et enseignants du collège Paul-Langevin de Drancy se mobilisent pour obtenir un nouveau CPE.  

Ils ont baptisé leur mouvement « opération collège désert » et prévoient de manifester ce jeudi à 18h dans le quartier de l’Avenir.

63943-langevin_151901_2101091

 

« L’opération sera renouvelée jusqu’à ce que le collège obtienne un deuxième CPE (Conseiller principal d’éducation) », a dit à l’Agence France-Presse Sabine Piaulenne, présidente de l’Union des parents d’élèves indépendants de Drancy, à l’origine de cette action menée avec le soutien des professeurs.

Dans ce collège de 400 élèves, « les adultes n’ont plus d’autorité, ce sont les gamins qui font la loi », affirme Mme Piaulenne.

Constat de trop nombreux problèmes: intrusion de jeunes extérieurs à l’établissement, répétition du jeu dangereux du « cercle magique » (consistant à frapper celui qui pénètre une zone imaginaire définie dans la cour de récréation), menaces ayant abouti en octobre au départ, puis au remplacement du CPE, absence d’infirmière depuis 18 mois.

 

Elisabeth Guigou et l’affaire Burgaud : « Que fait le ministère de la justice ? »

Elisabeth GUIGOU, députée PS de Seine-Saint-Denis et ancienne garde des sceaux, s’est montrée très critique sur les derniers épisodes de l’affaire Outreau devenue une affaire Burgaud.

Elle note d’abord que la réprimande infligée au juge “a été perçue comme une offense par les victimes et je le comprends… Non seulement vous avez des gens qui ont passé des années en prison pour rien, alors qu’ils étaient innocents mais on arrive pas à tirer les leçons de ce qui s’est passé… C’est un nouveau fiasco pour la justice…” Car ces propos les plus durs seront pour le dernier rebondissement en date, le fait qu’un des magistrats chargés de juger le juge Burgaud aurait lui-même participé à la procédure. “On se demande que fait le ministère de la justice. Il n’est pas chargé, il ne devrait pas interférer dans les affaires individuelles, d’orienter ou de peser sur des décisions au fond mais il est chargé de la bonne administration de la justice…Où est la ministre de la justice ? Elle préfère se faire ridiculiser sur des estrades que s’occuper de son ministère… ”

Une voie de l’autoroute A1 réservée aux bus et taxis entre Roissy et Paris

Une voie réservée aux autobus et taxis sera expérimentée à partir d’aujourd’hui sur l’autoroute A1, aux heures de pointe du matin, entre l’aéroport de Roissy et le tunnel de Saint-Denis.Cette voie dédiée « doit permettre de gagner dix minutes sur un trajet qui nécessite actuellement 30 à 40 minutes aux heures de pointe ».Le dispositif devrait permettre également d’augmenter l’offre de taxis « d’environ 500 à 600 taxis le matin » en incitant « les chauffeurs qui attendent le client à l’aéroport de redescendre sur la capitale », selon la préfecture.

Des panneaux lumineux seront activés sur la voie de gauche du lundi au vendredi, entre 07H00 et 10H00, sur une portion de 5 km « entre le barreau de liaison A1/A86 à La Courneuve et l’entrée du tunnel de la couverture de l’autoroute A1 à Saint-Denis ».

Sur cette voie réservée aux taxis et aux autobus ou autocars assurant un service régulier de voyageurs desservant l’aéroport, la vitesse sera limitée à 70 km/h pendant la durée de l’expérimentation (période de trois mois renouvelable).Le respect des conditions d’utilisation de cette voie sera notamment contrôlé par un système de vidéosurveillance.