En exclusivité pour 9trois.fr, Patrick Le Hyaric : Il ne faut pas louper le coche le 7 juin !

9trois.fr 21

 Patrick Le Hyaric, tête de liste du Front de gauche (qui réunit le PCF, le Parti de gauche et la gauche unitaire) en  Île de France aux élections européennes dans un entretien exclusif pour 9trois.fr, parle de son journal, du projet Européen du Front de Gauche, de la nécessité de traduction dans les urnes du mécontentement social, de la question de l’adhésion de la Turquie.  Il définit la bonne adresse de François Bayrou dans l’échiquier politique « la première porte à droite » et aborde bien d’autres thèmes, à découvrir dans nos trois vidéos.

Patrick Le Hyaric : il serait souhaitable que les mouvements sociaux trouvent leur expression dans les urnes. Il ne servirait à rien d’avoir usé ses semelles dans la rue, d’avoir protesté, d’avoir dépensé autant d’énergie, pour laisser passer l’occasion du 7 juin, parce que ce qui va être décisif c’est la manière dont va être interprété le vote. 

 

 

Si, grâce à l’abstention, le vote est interprété par le pouvoir en place comme la possibilité de continuer les contre-réformes réactionnaires qui sont à l’œuvre aujourd’hui ça donnera carte blanche au pouvoir et à cette Europe de la Droite et de M. Barroso. Il ne faut donc pas louper le coche du 7 juin pour ne pas se laisser voler ses colères, ne pas se laisser voler son mouvement social et dire son mot ce jour là en utilisant son bulletin de vote ! Par delà nos opinions, par delà le syndicat auquel on est affilié, nous sommes un Front à la disposition de tout ce mouvement pour qu’il y ait un poids politique nouveau dans la société, pour ouvrir cette perspective vraiment à gauche, cette perspective de transformation sociale. 

Il faut savoir transformer ces souffrances, ces colères, en une force, en un mouvement politique susceptible de changer la donne dans le pays mais aussi à l’intérieur de la Gauche. 

 

 

Quand on ne va pas dire son mot, il faut savoir que dans les beaux quartiers et dans les Conseils d’Administration des grandes multinationales où ils se partagent bonus et parachutes dorés, eux iront voter contre le peuple ! Si le peuple ne va pas s’exprimer ce jour-là, cela se retournera contre lui… Etre actif le 7 juin c’est aller déposer ce bulletin de vote-là dans les urnes. 

 

 

 

Utilisez votre bulletin de vote pour une autre Europe : une Europe sociale, démocratique, écologiste, antiraciste et féministe.

.

Publicités

Un dispositif facilité de microcrédit lancé en Seine-Saint-Denis

Le département de Seine-Saint-Denis a signé lundi deux conventions avec le Crédit municipal de Paris et l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) pour faciliter le microcrédit personnel (ou social) et professionnel, a annoncé mardi le Conseil général.
Dans un communiqué, l’instance départementale dirigée par Claude Bartolone (PS) explique souhaiter agir en « bouclier social » face à la crise en « protégeant les plus fragiles » et donnant « un coup de pouce à la création de micro-entreprises ».
La gestion des demandes de microcrédit personnel est confiée au Crédit municipal de Paris, celle du microcrédit professionnel à l’Adie.
Le microcrédit personnel permettra aux exclus du système bancaire traditionnel d’emprunter de 500 à 3.000 euros à un taux d’intérêt effectif de 2% (le Conseil général prenant à sa charge les 2% restant), sur une durée de 12 à 36 mois. Dans le cas de projets de création d’entreprise, les montants prêtés (à un taux similaire à celui des banques) iront jusqu’à 12.000 euros sur 24 mois maximum.
Dans les deux cas, un accompagnement personnalisée des bénéficiaires est prévu.
Le département s’engage par ces conventions à verser des aides et compensations à ses deux partenaires, pour un montant global d’1,5 millions d’euros sur trois ans.

La promesse de Nicolas Sarkozy à La Courneuve … en juin 2005 !

Dans la nuit de samedi à dimanche, des policiers de La Courneuve qui convoyaient des gardés à vue ont essuyé des tirs à l’arme de guerre lors d’un get-apens. En juin 2005, Nicolas Sarkozy avait promis de « nettoyer au Kärcher » cette cité.