La Fête de l’Humanité a commencé

La plus populaire des fête dÎle de France, la  74ème édition de la Fête de l’Humanité a commencé ce soir à La Courneuve. Au programme : concerts en tous genres et débats sur le rassemblement de la gauche, à six mois des régionales.
 
9516_1164527830288_1140635372_30547528_5264556_n[1]
 
500.000 visiteurs sont attendus pour ce traditionnel rendez-vous politico-musical de la fin de l’été.
La Fête de l’Huma, c’est aussi l’un des derniers grands festivals de musique de l’été.
La grande scène du Parc de La Courneuve sera une fois de plus le théâtre d’un savoureux mélange entre musiciens engagés, vedettes populaires et vieilles gloires du rock’n’roll.

A l’affiche cette année : Cocoon, Keziah Jones, Manu Chao, Julien Clerc, Maxime Le Forestier, The Kooks, Arthur H ou encore les vétérans de Deep Purple.
74ème Fête de l’Humanité : Parc de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) – 18 euros les trois jours, gratuit pour les moins de 15 ans.
Publicités

La FCPE-94 dénonce une « grande braderie » de l’éducation devant un magasin

La Fédération des parents d’élèves (FCPE) du Val-de-Marne a dénoncé vendredi une « grande braderie » de l’éducation, lors d’un point de presse organisé devant le magasin Intermarché où le ministre de l’Education Luc Chatel s’était rendu en août.

M. Chatel « assume la continuité et l’héritage des réformes (de l’ancien ministre Xavier) Darcos », a déclaré Alain Buch, président de la FCPE-94, avant de dresser le bilan d’une rentrée selon lui « très difficile ».

Evoquant la situation des emplois vie scolaire (EVS) dont les contrats se sont achevés en juin, les suppressions de postes d’enseignants, la réduction des effectifs des enseignants Rased (spécialistes de la grande difficulté scolaire dans les écoles), les jeunes n’ayant pas encore d’affectation ou les problèmes de scolarisation des enfants de 2-3 ans, M. Buch a estimé que « la logique de toutes ces réformes, (c’est que) ce sont les familles les plus défavorisées qui trinquent ».

C’est une « grande braderie » de l’éducation, a ajouté le responsable de la FCPE-94 devant les portes du magasin Intermarché de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne) où M. Chatel a fait en août la promotion de l’opération des « essentiels de la rentrée », des fournitures scolaires à bas prix. Ce jour-là, des salariés d’Intermarché avaient été invités à faire de la figuration, une initiative dont l’enseigne avait assumé l’entière responsabilité.

Interpellés par un responsable du magasin sur leur présence à cet endroit sans demande d’autorisation, les militants de la FCPE ont rétorqué qu’ils étaient venus eux aussi présenter « (leurs) essentiels ».

9trois.fr grandit et devient IDFinfo.net

          9trois.fr grandit et devient IDFinfo.net IDFinfo.fr idfinfo.net 4      

 metier_04[1]  

 IDFinfo.net

 

Le site d’info et d’analyse

d’île de France  

 

    100 % indépendant

.

journaux-71

 

100 % Non-Officiel

.

9trois.fr, Voilà, vous y êtes !

http://9trois.fr

 

Le site d’info et d’analyse

de la Seine Saint Denis

    100 % indépendant

.

journaux-71

100 % Non-Officiel

 

Fusion des départements 92, 93 et 94 ?

AFP
Le comité de réflexion Balladur sur la réforme territoriale va proposer notamment de « fusionner » Paris et les trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) pour faire un Grand Paris à l’horizon 2014, a-t-on appris aujourd’hui de sources régionales.

Le président du conseil Régional d’Ile-de-France élu en 2010 verrait son mandat raccourci à quatre ans, a-t-on indiqué de mêmes sources.

Seraient élus en 2014 des conseillers territoriaux qui seraient pour certains à la fois conseillers régionaux et conseillers généraux.

Le grand département de Paris aurait les compétences des quatre conseils généraux actuels et des communautés d’agglomération de la région parisienne comme Plaine Commune, lesquelles disparaîtraient. Ce ne serait pas pour autant un rétablissement de l’ancien département de la Seine. Un certain nombre de communes ne faisant pas partie des départements 92 93 et 94 pourraient adhérer si elles le souhaitaient au Grand Paris. Le président du futur Grand Paris serait élu au suffrage indirect par environ 150 conseillers territoriaux.