Le Grand Paris de la police voit le jour

Le Grand Paris de la police, chantier de Nicolas Sarkozy, plaçant la sécurité 60667_gaudinimage[1]des 6,4 millions d’habitants de la capitale ainsi que des trois départements de la petite couronne sous l’autorité du seul préfet de police de Paris, voit le jour lundi.
Le préfet de police Michel Gaudin, un proche du président de la République, aura sous ses ordres près de 46.000 fonctionnaires dont 30.000 policiers. Ce « super-préfet » couvrira deux tiers de la population d’Île-de-France et autant de la délinquance régionale. Un décret, publié cet été, a « élargi aux trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) les compétences des directions et services de la préfecture de police de Paris (PP) ».
La PP déjà maître d’oeuvre de la sécurité de la capitale, où les pouvoirs du maire sont plus limités qu’ailleurs en matière de police, est souvent considérée comme un « État dans l’État » par certains policiers. Les mêmes se disent inquiets des nouveaux pouvoirs ainsi conférés à Michel Gaudin placé face à un « défi qu’il saura relever », a assuré le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux la semaine dernière.

Dans ce Grand Paris, une direction de sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) forte de 26.000 policiers est créée. Elle regroupe les directions départementales de la sécurité publique (DDSP) des trois départements de la petite couronne et la police urbaine de proximité (PUP) parisienne et sera dirigée par Alain Gardère, actuel « patron » de la PUP. Les compétences de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) de la PP, seule direction spécialisée dans ce domaine en France, seront étendues de la même manière afin notamment de mettre en place une police de la circulation. Elle aura aussi en charge d’encadrer les manifestations et les grands évènements. Pareil pour sa direction du renseignement qui aura également cette vocation interdépartementale avec, parmi ses priorités, le recueil d’informations sur l’économie souterraine, les réseaux de criminalité ou les trafics de stupéfiants.

La Fête de l’Humanité a commencé

La plus populaire des fête dÎle de France, la  74ème édition de la Fête de l’Humanité a commencé ce soir à La Courneuve. Au programme : concerts en tous genres et débats sur le rassemblement de la gauche, à six mois des régionales.
 
9516_1164527830288_1140635372_30547528_5264556_n[1]
 
500.000 visiteurs sont attendus pour ce traditionnel rendez-vous politico-musical de la fin de l’été.
La Fête de l’Huma, c’est aussi l’un des derniers grands festivals de musique de l’été.
La grande scène du Parc de La Courneuve sera une fois de plus le théâtre d’un savoureux mélange entre musiciens engagés, vedettes populaires et vieilles gloires du rock’n’roll.

A l’affiche cette année : Cocoon, Keziah Jones, Manu Chao, Julien Clerc, Maxime Le Forestier, The Kooks, Arthur H ou encore les vétérans de Deep Purple.
74ème Fête de l’Humanité : Parc de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) – 18 euros les trois jours, gratuit pour les moins de 15 ans.

9trois.fr grandit et devient IDFinfo.net

          9trois.fr grandit et devient IDFinfo.net IDFinfo.fr idfinfo.net 4      

 metier_04[1]  

 IDFinfo.net

 

Le site d’info et d’analyse

d’île de France  

 

    100 % indépendant

.

journaux-71

 

100 % Non-Officiel

.