Aulnay-sous-bois : Le scandale de l’usine d’amiante

Une usine d’amiante s’est implantée en plein cœur d’Aulnay-Sous-Bois en 1938 et a arrêté son activé en 1991, en causant la mort de dizaines de personnes contaminées à l’amiante. Après des années de bataille judiciaire, le bâtiment devrait enfin être détruit.

Publicités

Aulnay-sous-Bois: le Conseil d’Etat valide l’élection

Le Conseil d’Etat a suivi vendredi les recommandations du rapporteur public et décidé de valider les élections municipales d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui avaient été annulées par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

.

4279_1142996820809_1404126658_30410109_1808028_n[1]

Emmanuel Glaser avait proposé le 27 avril l’annulation du jugement du tribunal administratif et donc la validation de l’élection de Gérard Ségura (PS).

Dans un communiqué, le maire d’Aulnay-sous-Bois (3e ville du département, 82.000 habitants), déclare avoir reçu « cette décision avec satisfaction », ajoutant que « la municipalité poursuivra le travail engagé dans de meilleures conditions puisqu’elle n’aura plus à faire avec des obstacles dans un contexte supposé pré-électoral ».

Pour Franck Cannarozzo, proche de l’ancien maire Gérard Gaudron (UMP), « cette décision n’était pas inattendue et nous devons nous y plier, même si elle nous semble incompréhensible, d’autant qu’elle prend le contre-pied total de celle prise par le tribunal administratif.

« Maintenant cette décision valide la majorité en place pour les cinq prochaines années, nous serons donc attentifs quant aux projets que la municipalité avancera, tout en étant objectifs et critiques » a-t-il déclaré à l’AFP.

Le tribunal de Cergy-Pontoise avait annulé en octobre le résultat du second tour des municipales de mars 2008, à la suite de plusieurs recours déposés par M. Gaudron, battu de 204 voix, et par le candidat MoDem.

A.S. avec AFP

Municipale d’Aulnay-sous-Bois : le Conseil d’Etat invité à valider l’élection

Le rapporteur public a recommandé la 27 avril au Conseil d’Etat de valider les élections municipales d’Aulnay-sous-Bois, troisième ville de Seine-Saint-Denis (82.000 habitants), qui avaient été annulées par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise, a-t-on appris auprès de la juridiction.g_segura_081

Emmanuel Glaser a proposé l’annulation du jugement du tribunal administratif, et donc la validation de l’élection de Gérard Ségura (PS). La décision, mise en délibéré, est attendue « sous deux à trois semaines ».
Le tribunal de Cergy-Pontoise avait annulé en octobre 2008 le résultat du second tour des municipales de mars 2008, à la suite de plusieurs recours déposés par le maire sortant Gérard Gaudron (UMP), battu de 204 voix, et par le candidat Modem.
Il avait retenu contre Gérard Ségura la présence d’affichettes apposées à l’entrée de bureaux de vote qui contestaient la probité de Gérard Gaudron.

Le rapporteur « a estimé que ces tracts, affichés devant certains bureaux seulement et pendant deux heures, n’avaient pas eu d’influence sur l’issue du scrutin » et évoquaient une polémique déjà largement médiatisée, a précisé la source, sur des indemnités Assedic indûment perçues par Gérard Gaudron. La gazette des communes

Intégration par le sport

À l’occasion de Cap Hunter, 1re étape du circuit para équestre 2009, à Tremblay ce week-end, les villes d’Aulnay-sous-Bois, Blanc-Mesnil, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte annonceront la création en 2010 de l’Intégrathlon, grand événement consacré à l’intégration par le sport.

9trois.fr, Voilà, vous y êtes !

http://9trois.fr

 

Le site d’info et d’analyse

de la Seine Saint Denis

    100 % indépendant

.

journaux-71

100 % Non-Officiel

 

Un jeune reconnaît être l’auteur des coups de couteau qui ont tué un jeune d’ Aulnay sous Bois

L’un des quatre jeunes placés en garde à vue mardi après une rixe près de la gare de Lyon (XIIe arrondissement de Paris) qui a fait un mort et deux blessés graves, a avoué être l’auteur des coups de couteau, a-t-on appris mercredi de source proche de l’enquête.9troisnet

Le jeune homme âgé de 20 ans et habitant Athis-Mons (Essonne) a indiqué avoir porté les coups de couteau qui ont tué un jeune de 17 ans de Seine-Saint-Denis et blessé grièvement deux de ses amis pour défendre l’un de ses camarades au cours de la rixe qui a opposé les deux groupes de jeunes.

Il avait ensuite pris la fuite et s’était débarrassé de son couteau dans une rue voisine.

Avec trois de ses amis, originaires comme lui d’Athis-Mons, ils ont été interpellés mardi vers 04H00 non loin de la gare de Lyon où a eu lieu la bagarre et placés en garde à vue dans les locaux de la 2ème division de la police judiciaire (2ème DPJ) où ils se trouvaient toujours mercredi en fin de matinée.

Les CAF 93 restent portes closes jusqu’à la fin du mois

« Pour donner la priorité aux paiements, la CAF ferme temporairement ses accueils », indique la caisse d’allocations familiales de la Seine-Saint-Denis sur son site Internet, en invoquant « un accroissement sans précédent de sa charge de travail » depuis plusieurs mois, à l’instar des « autres organismes de la branche famille ».
Les accueils des agences familles de Bobigny, Noisy-le-Grand, Rosny-sous-Bois et Saint-Denis/Pleyel fermés depuis le jeudi 12 mars le resteront ainsi jusqu’au mardi 31 mars inclus, précise la CAF, en ajoutant que d’autres accueils, habituellement ouverts quelques jours ou quelques heures par semaine, garderont porte close jusqu’à mi-avril : c’est le cas des permanences prestations d’Aubervilliers, d’Epinay-sur-Seine, de La Courneuve, de Monfermeil et de Stains et de la permanence prestations-action sociale d’Aulnay-sous-Bois.