Accident de l’Airbus A310: des habitants de Seine-Saint-Denis étaient à bord

Des Français d’origine comorienne et des Comoriens résidant à La Courneuve (Seine-Saint-Denis) se trouvaient à bord de l’Airbus A310 de la compagnie Yemenia, qui s’est abîmé en mer près des Comores dans la nuit de lundi à mardi, a-t-on appris auprès de sources concordantes.comore

« Sur environ 60 Comoriens qui ont embarqué à Roissy, une bonne partie venait de La Courneuve mais on ne sait pas combien sont restés à Sanaa et combien sont repartis à Moroni », a déclaré à l’AFP, Bacar Soilihi, 40 ans, lui-même Français d’origine comorienne, collaborateur du député PS de Seine-Saint-Denis, Daniel Goldberg.

« Malheureusement des hommes, des femmes et des enfants de La Courneuve étaient à bord mais on ne connaît pas leur nombre exact. Ce qui est sûr c’est qu’on dénombre déjà trois familles touchées », a indiqué la mairie.

Soixante-six Français se trouvaient à bord de l’Airbus A310 de la compagnie Yemenia, dont vingt-six qui avaient embarqué à Roissy sur ce vol avec escales et changement d’appareil, et quarante à Marseille, selon une source aéroportuaire.

Au total, 153 personnes avaient embarqué à Roissy et à Marseille, essentiellement des familles comoriennes retournant au pays, avaient indiqué des sources policière et aéroportuaires.

« Je connais personnellement quatre victimes qui ont déjà été identifiées. Les autres on se connaissait et on se croisait lors des fêtes traditionnelles organisées dans la communauté », poursuit M. Soilihi, installé en France depuis 15 ans.

Une prière est organisée vers 18H00 à La Mosquée comorienne à La Courneuve, où vivent environ 500 familles de Français d’origine comorienne et de Comoriens d’après les associations. La mairie évalue elle entre 500 et 600 habitants des Comores inscrits sur les listes électorales.

Un Airbus A310 de Yemenia s’est abîmé mardi en mer près des Comores avec 153 personnes à bord, dont des Français et des Comoriens, moins d’un mois après la chute d’un A330 d’Air France entre le Brésil et la France.

La Courneuve : le maire réclame des excuses au ministre de l’Intérieur

Le maire communiste de La Courneuve, Gilles Poux a demandé mercredi « des excuses » au ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie pour avoir dit que sa ville était « un supermarché de la drogue ». Il a exprimé sa colère sur Europe 1.

La Courneuve, « supermarché de la drogue ». Ces propos tenus par la ministre de l’Intérieur mercredi matin sur Europe 1 ont déclenché la colère de Gilles Poux, le maire de la commune de Seine-Saint-Denis.

Quelques heures après s’être rendue à La Courneuve mardi soir, et après l’attaque le week-end dernier d’un fourgon de police, qui a essuyé des tirs d’arme de guerre, Michèle Alliot-Marie a jugé que « La Courneuve, c’est un supermarché de la drogue et c’est la raison pour laquelle j’ai voulu y aller avec les policiers la nuit ».

« Je dis que ce sont des propos irresponsables », a martelé Gilles Poux mercredi au micro de Mathieu Charrier. Ecoutez :

La promesse de Nicolas Sarkozy à La Courneuve … en juin 2005 !

Dans la nuit de samedi à dimanche, des policiers de La Courneuve qui convoyaient des gardés à vue ont essuyé des tirs à l’arme de guerre lors d’un get-apens. En juin 2005, Nicolas Sarkozy avait promis de « nettoyer au Kärcher » cette cité.

Incidents à La Courneuve : la ministre de l’Intérieur refuse une mission parlementaire sur les causes de la situation

Suite aux incidents survenus ce week-end à La Courneuve, Daniel Goldberg député de Saine saint Denis a  interpelé cet après-midi à l’Assemblée nationale, lors de la séance des questions au gouvernement, la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, sur l’échec de la politique de la droite depuis 2002.

A CHEVAL EN SEINE-SAINT-DENIS

Du 21 au 31 mai 2009, le cheval est à l’honneur en Seine-Saint-Denis ! De la compétition du jumping aux épreuves d’attelage des chevaux des trait, c’est chevalarticle[1]la diversité du cheval qui sera présentée au Parc départemental de La Courneuve. De nombreuses animations festives et ludiques pour toute la famille seront proposées durant les week-end.

Cet événement débutera avec la 18e édition du Jumping international les 21, 22, 23 et 24 mai. Viendront ensuite les initiations pour les scolaires les 22, 25, 26, 28 et 29 mai puis la 9e édition des Journées du cheval de trait les 30 et 31 mai.
Ce grand rassemblement du monde équestre, organisé en partenariat avec le centre équestre UCPA de La Courneuve, se compose des trois temps forts que sont le Jumping international, l’initiation aux scolaires et les journées du cheval du trait.
Ces deux week-ends seront l’occasion pour les familles, les jeunes, les initiés et les novices de passer un moment de détente et de profiter des animations proposées dans les villages hippiques installés à proximité des concours.
Cet évènement exceptionnel rassemble le monde équestre avec la 18e édition du Jumping International les.21,22,23 et 24 mai La participation des meilleurs cavaliers mondiaux crée une formidable rencontre entre la haute compétition et le grand public au sein de ce Parc accueillant plus de 2 millions de personnes chaque année.

Entrée libre et gratuite.
Bienvenue à tous.
Renseignements au centre équestre UCPA : 01 48 38 62 63.

9trois.fr, Voilà, vous y êtes !

http://9trois.fr

 

Le site d’info et d’analyse

de la Seine Saint Denis

    100 % indépendant

.

journaux-71

100 % Non-Officiel

 

Une voie de l’autoroute A1 réservée aux bus et taxis entre Roissy et Paris

Une voie réservée aux autobus et taxis sera expérimentée à partir d’aujourd’hui sur l’autoroute A1, aux heures de pointe du matin, entre l’aéroport de Roissy et le tunnel de Saint-Denis.Cette voie dédiée « doit permettre de gagner dix minutes sur un trajet qui nécessite actuellement 30 à 40 minutes aux heures de pointe ».Le dispositif devrait permettre également d’augmenter l’offre de taxis « d’environ 500 à 600 taxis le matin » en incitant « les chauffeurs qui attendent le client à l’aéroport de redescendre sur la capitale », selon la préfecture.

Des panneaux lumineux seront activés sur la voie de gauche du lundi au vendredi, entre 07H00 et 10H00, sur une portion de 5 km « entre le barreau de liaison A1/A86 à La Courneuve et l’entrée du tunnel de la couverture de l’autoroute A1 à Saint-Denis ».

Sur cette voie réservée aux taxis et aux autobus ou autocars assurant un service régulier de voyageurs desservant l’aéroport, la vitesse sera limitée à 70 km/h pendant la durée de l’expérimentation (période de trois mois renouvelable).Le respect des conditions d’utilisation de cette voie sera notamment contrôlé par un système de vidéosurveillance.