La Fête de l’Humanité a commencé

La plus populaire des fête dÎle de France, la  74ème édition de la Fête de l’Humanité a commencé ce soir à La Courneuve. Au programme : concerts en tous genres et débats sur le rassemblement de la gauche, à six mois des régionales.
 
9516_1164527830288_1140635372_30547528_5264556_n[1]
 
500.000 visiteurs sont attendus pour ce traditionnel rendez-vous politico-musical de la fin de l’été.
La Fête de l’Huma, c’est aussi l’un des derniers grands festivals de musique de l’été.
La grande scène du Parc de La Courneuve sera une fois de plus le théâtre d’un savoureux mélange entre musiciens engagés, vedettes populaires et vieilles gloires du rock’n’roll.

A l’affiche cette année : Cocoon, Keziah Jones, Manu Chao, Julien Clerc, Maxime Le Forestier, The Kooks, Arthur H ou encore les vétérans de Deep Purple.
74ème Fête de l’Humanité : Parc de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) – 18 euros les trois jours, gratuit pour les moins de 15 ans.

Luc Besson : Hollywood en Seine-Saint-Denis

Luc Besson en rêvait, il l’a fait. Enfin, pas tout seul… La France aura ses studios de cinéma comme peuvent en avoir d’autres pays, et (enfin) rivaliser avec eux.

Luc Besson avait le projet en tête depuis très longtemps. Un projet qui lui tenait vraiment à cœur. Et quand le cœur s’en mêle… C’est lorsqu’il a dû partir à Londres pour tourner Le Cinquième élément, que Luc Besson a pris conscience de l’absence en France de structures capables d’accueillir un tournage d’importance.
Il est vrai que les Etats-Unis ont Hollywood, l’Italie CineCitta, et la France… rien de comparable.

La Cité du cinéma, c’est le nom de l’ensemble, va concentrer toutes les étapes nécessaires à l’élaboration d’un film, de l’écriture à la post-production. Plateaux de tournage, atelier de fabrication de décors, laboratoires… Tout est prévu pour en faire le lieu incontournable de la création cinématographique française.  

Mais ce beau projet a un coût : 160 millions d’euros. Ce qui explique qu’il a fallut longtemps avant de pouvoir le concrétiser. Car il aura fallu trouver des partenaires financiers prêts à investir des millions dans un projet qui semblait bien fou au départ… Le lancement des travaux est prévu en septembre, et leur arrêt, en 2012.

Il faudra donc être patient, mais quand on voit ses rêves se réaliser, on a tout son temps

9trois.fr : le site qui monte, qui monte, qui monte !!

Quand l’idée de créer ce site a germé dans nos têtes à la fin de l’année dernière, nous avions conscience de la nécessité de cette création …

 Nous n’étions cependant pas en mesure d’estimer l’accueil que la population, les élus, les acteurs sociaux du département nous réserveraient !

vendeur-de-9troisfr

 

Le site 9trois.fr a été lancé il y a un mois, de cinq à six lecteurs les premiers jours, nous atteignons aujourd’hui le nombre de 1 500 visiteurs quotidiens !!   

Sur Facebook : en un mois plus de 1 100amis… Le plus important : parmi ces amis, il faut noter la présence de séquano-dionysiens de toutes origines sociales et culturelles, de députés, de maires, des conseillers municipaux, généraux et  régionaux de tous bords politiques.  

Nous souhaitons devenir un porte voix de la société civile, un « facilitateur » de dialogue entre la population et les acteurs publics et sociaux.  

Les moyens nous manquent encore pour travailler à rejoindre cet objectif : des collaborateurs (bénévoles, comme nous) dans toutes les villes du département pour nous envoyer des articles, des remarques, des photos, des dessins, des caricatures…  

N’hésitez pas, tout est utile pour le site : une photo prise de la fenêtre, un article incomplet, un poème, une vidéo, une musique… C’est tout ça le 9trois !! 

Faites du bruiiiiiiiiiiiiiit pour le 9trois !

 

Des hommes pareils

 

« Des hommes pareils de Francis Cabrel «  

Vous, vous êtes et nous, nous sommes
Vous, vous êtes et nous, nous sommes
Des hommes pareils
Plus ou moins nus sous le soleil
Mêmes cœurs entre les mêmes épaules
Qu’est-ce qu’on vous apprend à l’école
Si on y oublie l’essentiel ?
On partage le même royaume
Où vous, vous êtes et nous, nous sommes…

Moi, j’ai des îles, j’ai des lacs
Moi, j’ai trois poissons dans un sac
Moi, je porte un crucifix
Moi, je prie sur un tapis
Moi, je règne et je décide
Moi, j’ai quatre sous de liquide
Moi, je dors sur des bambous
Moi, je suis docteur-marabout

Et nous sommes
Des hommes pareils

Plus ou moins loin du soleil
Blancs, noirs, rouges, jaunes, créoles
Qu’est-ce qu’on vous apprend à l’école
S’il y manque l’essentiel ?
Semblables jusqu’au moindre atome
Vous, vous êtes et nous, nous sommes

Moi, je me teins et je me farde
Moi, mes chiens montent la garde
Moi, j’ai piégé ma maison
Moi, je vis sous des cartons
Moi, j’ai cent ans dans deux jours
Moi, j’ai jamais fait l’amour
Nous, enfants neveux et nièces
On dort tous dans la même pièce

Quelque soit le prix qu’on se donne
On nage dans le même aquarium
On partage le même royaume
Où vous, vous êtes et nous, nous sommes
Où nous sommes des hommes pareils
Plus ou moins nus sous le soleil
Tous tendus vers l’espoir de vivre
Qu’est-ce qu’on vous apprend dans les livres
S’il y manque l’essentiel…?
S’il y manque l’essentiel…?

J’aime mieux ce monde polychrome
Où vous, vous êtes et nous, nous sommes…
Des hommes pareils…    

evelyne-thuault

 

Choisi  par : Evelyne THUAULT

Etude sur le numérique dans les médiathèques de Seine-Saint-Denis

Le groupe de travail Internet de l’Association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis vient de mettre en ligne une étude (rédigée par Madeleine Deloule, conservateur en chef des bibliothèques qui a dirigé les bibliothèques de Noisy-le-Sec, Aubervilliers et Saint-Denis et qui a réalisé par ailleurs des études pour l’Observatoire départemental de la lecture de Seine-Saint-Denis) intitulée « Le Numérique dans les médiathèques de Seine-Saint-Denis : état des lieux et enjeux ». L’étude concerne les 39 établissements de lecture publique du département.

L’étude est disponible à la fois sur le site de l’association et à la bibliothèque numérique de l’Enssib.