Les députés européens de Seine-Saint-Denis nous parlent…

 

Nos députés élus au Parlement Européen viennent de prendre leurs fonctions, nous avons souhaité connaître leurs premières impressions, remarques ou analyses. 

Nous recevons aujourd’hui Patrick Le Hyaric, du Front de Gauche.

 

 

Le prochain invité : Harlem Désir

 

 

250 personnes évacuées après l’incendie d’un camp de Roms à Epinay sur Seine

Un incendie a détruit un camp de Roms à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) dans la nuit de vendredi à samedi, obligeant à évacuer 250 personnes, dont la plupart n’ont pu être relogées que provisoirement, a-t-on appris auprès des pompiers.

photo_1247331575766-1-0[1]

L’incendie, qui s’est déclaré vers 03H00 sur un terrain de 2.000 m2 dans le quartier de la Briche, limitrophe de la commune de Saint-Denis, a fait deux blessés légers, dont un policier qui a chuté pendant l’intervention, a-t-on précisé de même source.

Trente engins ont été mobilisés et huit grosses lances ont dû être activées pour maîtriser le feu, au bout d’une heure et demie, ont ajouté les pompiers, sans préciser le nombre de baraquements ou de caravanes détruits.

Après le sinistre, environ 150 personnes, dont une trentaine d’enfants, se sont rassemblées devant l’hôtel de ville de Saint-Denis en quête d’une solution de relogement, a dit la municipalité (PCF) de Saint-Denis dans un communiqué.

Elle a précisé avoir demandé que la préfecture de Seine-Saint-Denis réquisitionne le Fort de l’Est (propriété de l’Etat) pour les héberger car une solution n’a pour l’instant été trouvée que pour trois nuits dans différents hôtels.

Les populations Roms, en particulier celles qui ont fui la Roumanie, vivent une « situation insupportable », ajoute la municipalité, « sans que ni l’Union européenne ni les Etats membres dont la France n’en prennent véritablement la mesure et ne mettent en place des dispositifs d’accueil et des mesures d’accompagnement social ».

« C’est pourquoi la ville de Saint-Denis demande à nouveau au Premier ministre de prendre l’initiative d’une +Table ronde régionale+ associant l’Etat, les collectivités, les associations » notamment pour « en finir avec ces véritables bidonvilles que sont les camps Rom », conclut le communiqué.

En exclusivité pour 9trois.fr, Patrick Le Hyaric : Il ne faut pas louper le coche le 7 juin !

9trois.fr 21

 Patrick Le Hyaric, tête de liste du Front de gauche (qui réunit le PCF, le Parti de gauche et la gauche unitaire) en  Île de France aux élections européennes dans un entretien exclusif pour 9trois.fr, parle de son journal, du projet Européen du Front de Gauche, de la nécessité de traduction dans les urnes du mécontentement social, de la question de l’adhésion de la Turquie.  Il définit la bonne adresse de François Bayrou dans l’échiquier politique « la première porte à droite » et aborde bien d’autres thèmes, à découvrir dans nos trois vidéos.

Patrick Le Hyaric : il serait souhaitable que les mouvements sociaux trouvent leur expression dans les urnes. Il ne servirait à rien d’avoir usé ses semelles dans la rue, d’avoir protesté, d’avoir dépensé autant d’énergie, pour laisser passer l’occasion du 7 juin, parce que ce qui va être décisif c’est la manière dont va être interprété le vote. 

 

 

Si, grâce à l’abstention, le vote est interprété par le pouvoir en place comme la possibilité de continuer les contre-réformes réactionnaires qui sont à l’œuvre aujourd’hui ça donnera carte blanche au pouvoir et à cette Europe de la Droite et de M. Barroso. Il ne faut donc pas louper le coche du 7 juin pour ne pas se laisser voler ses colères, ne pas se laisser voler son mouvement social et dire son mot ce jour là en utilisant son bulletin de vote ! Par delà nos opinions, par delà le syndicat auquel on est affilié, nous sommes un Front à la disposition de tout ce mouvement pour qu’il y ait un poids politique nouveau dans la société, pour ouvrir cette perspective vraiment à gauche, cette perspective de transformation sociale. 

Il faut savoir transformer ces souffrances, ces colères, en une force, en un mouvement politique susceptible de changer la donne dans le pays mais aussi à l’intérieur de la Gauche. 

 

 

Quand on ne va pas dire son mot, il faut savoir que dans les beaux quartiers et dans les Conseils d’Administration des grandes multinationales où ils se partagent bonus et parachutes dorés, eux iront voter contre le peuple ! Si le peuple ne va pas s’exprimer ce jour-là, cela se retournera contre lui… Etre actif le 7 juin c’est aller déposer ce bulletin de vote-là dans les urnes. 

 

 

 

Utilisez votre bulletin de vote pour une autre Europe : une Europe sociale, démocratique, écologiste, antiraciste et féministe.

.

10 minutes pour mieux comprendre l’Europe

L’objectif de cet entretien n’est pas de vous convaincre de voter pour tel ou tel candidat, mais de faire comprendre à tous le rôle de l’Europe aujuord’hui. Corinne Bord, candidate PS sur la liste Ile de France conduite par Harlem Désir, et Sophie Saravaki, 9trois.fr, vous la présentent  ici en termes simples.