Expulsion des familles Rroms du gymnase de Bobigny : le MRAP exprime sa colère

La Préfecture de la Seine Saint-Denis a expulsé ce mardi matin les familles Rroms qui avaient été hébergées par la Mairie de Bobigny au Gymnase Henri Wallon, à la suite de l’incendie de l’entrepôt où elles avaient trouvé refuge après de nombreuses expulsions.

C’est la seule réponse que la Préfecture apporte à la détresse des ces personnes, qui ont tout perdu, papiers d’identité, vêtements, et surtout un enfant de sept ans, mort parce que ses parents étaient contraints de vivre dans un local dépourvu de sécurité.

La manière dont les Rroms sont accueillis, aujourd’hui, en France, est inadmissible.

Ces citoyens européens bénéficient de la liberté de circulation, mais pas du droit au travail puisque seuls les Roumains et les Bulgares sont soumis à des restrictions sur ce plan par des mesures transitoires. Or, ils viennent ici pour rechercher un moyen de subvenir à leurs besoins.

Inhumaines, les expulsions ne résolvent pas les problèmes posés aux municipalités, puisque ce sont toujours les mêmes personnes qui sont chassées d’une ville à l’autre, et la précarité dans laquelle elles vivent se renforce. Elles perdent le suivi médical, la scolarisation des enfants, et leurs maigres biens sont détruits.

Il faut arrêter ces expulsions, assurer aux personnes le minimum d’hygiène et de sécurité, prendre le temps de réfléchir à des solutions humaines et durables. Il est urgent que l’Etat s’engage aux côtés des municipalités, des départements, des régions. La table-ronde annoncée par la Préfecture doit aboutir à des initiatives concertées avec les familles concernées et les associations.

Le MRAP demande que soient respectés, pour les Rroms comme pour tous, le droit au travail, au logement, à l’éducation, à la santé, et tout simplement à la dignité.

A l’initiative d’une association de Bobigny, « Imagine, cité toi ! », une cérémonie de recueillement aura lieu samedi 30 mai à 13h sur les lieux de l’incendie (départ 12h 30 esplanade de l’Hôtel de Ville).

Le MRAP vous appelle à y participer nombreux.

Publicités