Résultats des élections Européennes 2009 en Seine sanit Denis

  Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 726 987    
Abstentions 488 019 67,13  
Votants 238 968 32,87  
Blancs ou nuls 7 514 1,03  3,14
Exprimés 231 454 31,84  96,86

 

Liste conduite par Voix % Exprimés
M. Jean-Michel DUBOIS (LFN) 14 697 6,35
M. Farid GHEHIOUECHE (LAUT) 590 0,25
M. Jean-Marie JULIA (LAUT) 1 562 0,67
M. Gaspard DELANOE (LAUT) 135 0,06
Mme Rolande PERLICAN (LEXG) 255 0,11
Mme Sabine HEROLD (LDVD) 314 0,14
M. Patrick COSSERON DE VILLENOISY (LAUT) 89 0,04
M. Alain MOURGUY (LAUT) 66 0,03
M. Jean-Marc GOVERNATORI (LAUT) 6 812 2,94
Mme Elisabeth BARBAY (LAUT) 423 0,18
M. Axel DE BOER (LAUT) 551 0,24
M. Daniel COHN BENDIT (LVEC) 40 892 17,67
M. Michel BARNIER (LMAJ) 50 128 21,66
M. Jean-Pierre ENJALBERT (LDVD) 4 363 1,89
M. Omar SLAOUTI (LEXG) 11 727 5,07
Mme Annick DU ROSCOAT (LDVD) 1 042 0,45
M. Jean-Pierre MERCIER (LEXG) 3 053 1,32
M. Jean-Luc PASQUINET (LDVG) 138 0,06
M. Dieudonné MBALA MBALA (LAUT) 6 541 2,83
M. Alain DUCQ (LDVG) 105 0,05
M. Jérôme RIVIERE (LDVD) 6 780 2,93
M. André LOCUSSOL (LAUT) 224 0,10
Mme Françoise CASTANY (LAUT) 2 316 1,00
M. Patrick LE HYARIC (LCOP) 26 461 11,43
Mme Marianne RANKE-CORMIER (LAUT) 110 0,05
M. Harlem DESIR (LSOC) 34 900 15,08
Mme Marielle DE SARNEZ (LCMD) 17 180 7,42

En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des %Exprimés peut ne pas être égale à 100,00% .

En exclusivité pour 9trois.fr, Patrick Le Hyaric : Il ne faut pas louper le coche le 7 juin !

9trois.fr 21

 Patrick Le Hyaric, tête de liste du Front de gauche (qui réunit le PCF, le Parti de gauche et la gauche unitaire) en  Île de France aux élections européennes dans un entretien exclusif pour 9trois.fr, parle de son journal, du projet Européen du Front de Gauche, de la nécessité de traduction dans les urnes du mécontentement social, de la question de l’adhésion de la Turquie.  Il définit la bonne adresse de François Bayrou dans l’échiquier politique « la première porte à droite » et aborde bien d’autres thèmes, à découvrir dans nos trois vidéos.

Patrick Le Hyaric : il serait souhaitable que les mouvements sociaux trouvent leur expression dans les urnes. Il ne servirait à rien d’avoir usé ses semelles dans la rue, d’avoir protesté, d’avoir dépensé autant d’énergie, pour laisser passer l’occasion du 7 juin, parce que ce qui va être décisif c’est la manière dont va être interprété le vote. 

 

 

Si, grâce à l’abstention, le vote est interprété par le pouvoir en place comme la possibilité de continuer les contre-réformes réactionnaires qui sont à l’œuvre aujourd’hui ça donnera carte blanche au pouvoir et à cette Europe de la Droite et de M. Barroso. Il ne faut donc pas louper le coche du 7 juin pour ne pas se laisser voler ses colères, ne pas se laisser voler son mouvement social et dire son mot ce jour là en utilisant son bulletin de vote ! Par delà nos opinions, par delà le syndicat auquel on est affilié, nous sommes un Front à la disposition de tout ce mouvement pour qu’il y ait un poids politique nouveau dans la société, pour ouvrir cette perspective vraiment à gauche, cette perspective de transformation sociale. 

Il faut savoir transformer ces souffrances, ces colères, en une force, en un mouvement politique susceptible de changer la donne dans le pays mais aussi à l’intérieur de la Gauche. 

 

 

Quand on ne va pas dire son mot, il faut savoir que dans les beaux quartiers et dans les Conseils d’Administration des grandes multinationales où ils se partagent bonus et parachutes dorés, eux iront voter contre le peuple ! Si le peuple ne va pas s’exprimer ce jour-là, cela se retournera contre lui… Etre actif le 7 juin c’est aller déposer ce bulletin de vote-là dans les urnes. 

 

 

 

Utilisez votre bulletin de vote pour une autre Europe : une Europe sociale, démocratique, écologiste, antiraciste et féministe.

.

Patrick Le Hyaric est le prochain invité de 9trois.fr

3338465999_871aec7442[1]

Patrick Le Hyaric est tête de liste du Front de gauche (qui réunit le PCF, le Parti de gauche et la gauche unitaire) en  Île de France aux élections européennes de Juin 2009.

Vous avez des questions à lui poser ? N’hésitez pas ! Envoyez-les nous par mail :  9trois.fr@gmail.com    ou postez les dans la partie « commentaires » de cet article, elles seront publiées, avec leurs réponses, dès que l’entretien aura eu lieu.

9trois.fr : le site qui monte, qui monte, qui monte !!

Quand l’idée de créer ce site a germé dans nos têtes à la fin de l’année dernière, nous avions conscience de la nécessité de cette création …

 Nous n’étions cependant pas en mesure d’estimer l’accueil que la population, les élus, les acteurs sociaux du département nous réserveraient !

vendeur-de-9troisfr

 

Le site 9trois.fr a été lancé il y a un mois, de cinq à six lecteurs les premiers jours, nous atteignons aujourd’hui le nombre de 1 500 visiteurs quotidiens !!   

Sur Facebook : en un mois plus de 1 100amis… Le plus important : parmi ces amis, il faut noter la présence de séquano-dionysiens de toutes origines sociales et culturelles, de députés, de maires, des conseillers municipaux, généraux et  régionaux de tous bords politiques.  

Nous souhaitons devenir un porte voix de la société civile, un « facilitateur » de dialogue entre la population et les acteurs publics et sociaux.  

Les moyens nous manquent encore pour travailler à rejoindre cet objectif : des collaborateurs (bénévoles, comme nous) dans toutes les villes du département pour nous envoyer des articles, des remarques, des photos, des dessins, des caricatures…  

N’hésitez pas, tout est utile pour le site : une photo prise de la fenêtre, un article incomplet, un poème, une vidéo, une musique… C’est tout ça le 9trois !! 

Faites du bruiiiiiiiiiiiiiit pour le 9trois !

 

15.000 manifestants à Paris pour soutenir la Guadeloupe

Les manifestants ont observé une minute de silence en hommage à Jacques Bino, syndicaliste tué par balle dans la nuit de mardi à mercredi.

De 10.000 (police) à 15.000 (organisateurs) personnes ont manifesté ce samedi après-midi à Paris en solidarité «avec les mouvements initiés en Guadeloupe contre la vie chère», à l’appel du collectif «Continuité LKP» (Liyannaj kont Pwofitasyon) soutenu par des syndicats et des partis de gauche.
9-trois-9trois-neuftrois
Les manifestants, la plupart d’origine antillaise, ont quitté la place de la République peu avant 14h30 en direction de la place de la Nation derrière une banderole «Continuité LKP».

Parmi les manifestants figuraient Harlem Désir (PS), Denis Baupin (Verts), Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), Arlette Laguiller et Nathalie Arthaud (LO) et Alain Krivine (NPA), suivis des cortèges de la CGT, la CFDT et de Sud.

Pour Razzy Hammadi, secrétaire national du PS aux services publics, «il y a une revendication de dignité et de respect qui, elle, est universelle. Ce n’est pas une manifestation de Noirs et d’Antillais, ce n’est pas un territoire particulier». «Le gouvernement doit accepter sa défaite», a-t-il lancé.

«Notre vraie solidarité serait de faire comme eux pour faire reculer le gouvernement», a dit Sandra Demarcq (NPA), parlant d’«oppression de classe et d’oppression coloniale» dans les Antilles, alors que le leader de son parti Olivier Besancenot se trouve actuellement en Guadeloupe.

«La vie est chère sous les cocotiers»

Pariant également sur l’effet de contagion, Nathalie Arthaud (LO) a estimé que «si un mouvement aussi puissant qu’en Guadeloupe se produisait en métropole, le gouvernement serait forcé de reculer». «Nos revendications sont les mêmes», a-t-elle relevé.

Certains manifestants portaient un brassard blanc en signe de deuil après la mort du syndicaliste Jacques Bino, tué par balle dans la nuit de mardi à mercredi en Guadeloupe. Une minute de silence a été observée en hommage à cet homme, dont les obsèques auront lieu dimanche. Des militants de la CGT-impôts brandissaient des portraits de Jacques Bino.

Parmi les banderoles et slogans, on pouvait lire ou entendre «la vie est chère sous les cocotiers», «200 euros ici aussi, yes we can», «Dom-Tom métropole solidarité» et «Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion: ce combat est le nôtre».

Environ 500 personnes se sont par ailleurs rassemblées devant la mairie de Marseille en solidarité avec la Guadeloupe et en hommage à Jacques Bino.

A Toulouse aussi, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devants la préfecture .(Source AFP)