Les députés européens de Seine-Saint-Denis nous parlent…

 

Nos députés élus au Parlement Européen viennent de prendre leurs fonctions, nous avons souhaité connaître leurs premières impressions, remarques ou analyses. 

Nous recevons aujourd’hui Patrick Le Hyaric, du Front de Gauche.

 

 

Le prochain invité : Harlem Désir

 

 

Publicités

Disparition de Georges Valbon, résistant et bâtisseur

Fils d’immigrés italiens, il participa à la libération du territoire, aux portes de Paris, qui devint la Seine Saint-Denis, et dont il fut le premier président. Il est mort samedi dans sa quatre-vingt-cinquième année.

arton2747740-950ee[1]Il était une figure du communisme en Seine-Saint-Denis, qu’il a parcourue toute au long de sa vie de militant, du Bagnolet des années de jeunesse à Bobigny, où il a présidé le Conseil général dès 1968 à la création du département, jusqu’en 1993. La mort de Georges Valbon, samedi, a suscité une vive émotion dans le 93. Il fut parmi les plus importants artisans des réalisations sociales et culturelles audacieuses qui firent la fierté des collectivités gérée par les communistes. On ne peut réduire le rôle de Georges Valbon aux limites géographiques du territoire séquano-dyonisien, mais il incarnait à lui seul plusieurs caractéristiques de cette banlieue ouvrière depuis les années trente, où l’on travaillait dur, et où l’on se battait dur contre les patrons. Dans le combat de classe se forgeait la solidarité avec les travailleurs immigrés fuyant la misère, les persécutions antisémites, le fascisme ou le franquisme… La suite