La vie quotidienne de tous les lycées d’Ile-de-France bientôt en ligne

Les notes, les emplois du temps, les cours ou les cahiers de textes des classes de tous les lycées d’Ile-de-France seront bientôt accessibles en ligne, grâce à un « espace numérique de travail » dévoilé mercredi par le président PS de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon. Baptisé Lilie et accessible à l’adresse http://lilie.iledefrance.fr, il permettra à tous les membres de la communauté éducative, à partir de n’importe quel ordinateur connecté à internet, d’accéder « à tout ce qui fait la vie quotidienne de l’établissement », selon la Région. Par exemple: le cahier de texte de la classe, les emplois du temps, les absences et retards, les notes, les cours ou d’autres documents pédagogiques. Le déploiement de ce logiciel libre dans l’ensemble des 471 lycées franciliens se fera en trois ans et 60 établissements volontaires ouvriront le bal à la rentrée prochaine, mais le cahier de textes numérique de chaque classe sera lui disponible dès la rentrée 2010 dans tous les lycées de la région. Pour avoir accès à ces données, l’utilisateur disposera d’un code d’accès personnel, avec identifiant et mot de passe, et ne pourra accéder qu’aux données qui le concernent directement. Un élève n’aura ainsi pas accès aux notes du reste de la classe. S’ils le souhaitent, les parents pourront voir les notes de leurs enfants, mais après un délai de 48 heures. Lilie est aussi une plate-forme interactive, qui permettra aux membres de la communauté éducative d’échanger 24 heures sur 24. Un enseignant ne pourra cependant pas être dérangé par d’éventuels messages de ses élèves à toute heure du jour ou de la nuit: il suffira pour cela qu’il ne soit pas connecté à Lilie. Le déploiement de ce logiciel coûtera 24 millions d’euros, le montant du contrat qui lie la région à son prestataire, Logica. Le président de la région doit présenter ce système mercredi à 10h00 au lycée Louis de Broglie de Marly-le-Roi (Yvelines). Dans son entourage, on assure que cette présentation n’est pas liée à la campagne des élections régionales en Ile-de-France, où M. Huchon est candidat à sa propre succession, car « la région prépare le déploiement de ce système depuis 2005 ». Il a été expérimenté depuis cette date dans 15 lycées.