9Trois.net entre en campagne pour les Elections Européennes !!

 harlem-desir-patrick-le-hayric-marielle-de-sarnez-michel-barnier

 

Nous vous rassurons, nous ne sommes pas candidats ! 

 

Mais nous vous informerons de tout ce qu’il se passera sur notre département concernant ces élections : pour la gauche et  la droite… 

 

Au menu : les meetings importants, les candidats de notre département  et des entretiens exclusifs avec eux.  

 

Publicités

Claude Bartolone, dans un entretien exclusif pour 9Trois (2) : le PS ça redémarre !

Claude Bartolone, dans un entretien exclusif pour 9Trois (1)

9Trois : Tu as joué un rôle décisif dans le dernier congrès du Parti Socialiste, Comment vois-tu la suite ? En tant que membre important de la nouvelle équipe dirigeante, considères-tu que  la machine est en marche ? 

 

Claude Bartolone : Ca redémarre ! La preuve c’est qu’au moment où vous m’interrogez nous sommes le seul parti qui a ses listes complètes pour les élections européennes, et qui a le seul projet présenté aux Français pour leur donner notre vision de ce que doit être l’Europe anti-crise.  

J’ai l’impression que petit à petit les militants se remettent au travail parce qu’ils se rendent compte que le parti se remet à parler. Nous nous sommes exprimés sur la question du Moyen-Orient, sur laquelle le PS était silencieux depuis de nombreuses années, nous avons sorti notre plan anti-crise, à la fois pour nous opposer à la politique de Sarkozy et à la fois pour faire des propositions concrètes : une prime de 500 € pour tous les foyers qui sont aux minima sociaux, une augmentation massive du SMIC, nous nous sommes exprimés sur la question des collectivités locales quant Sarkozy, au travers de la commission Balladur, a voulu comme le dit Mauroy reprendre le pouvoir sur les collectivités locales…  

Nous sommes en train de remettre ce parti au travail, et lorsque je vois comment nous avons été accueillis, notamment au cours des deux dernières grandes manifestations qui se sont déroulées à Paris, lorsque j’entendais ces salariés qui disaient « enfin le parti socialiste est de retour », lorsque je les voyais venir affirmer leur soutien à Martine Aubry… Je pense que nous sommes en train de retrouver cette force qui nous permettra de jouer le rôle qui est le nôtre pour pouvoir fédérer la gauche et préparer dans de bonnes conditions les élections régionales prochaines, cantonales, présidentielles et législatives. 

Surtout je pense que nous sommes en train de retrouver la force pour présenter aux Français un projet politique, nous ne gagnerons pas la prochaine élection présidentielle simplement en donnant l’impression d’essayer de bricoler un front anti-Sarkozy ; nous gagnerons la prochaine élection présidentielle en montrant que le parti socialiste a un projet, qui est capable de rassembler ses militants, qui est capable sur le partage des richesses, sur la vision économique et sociale, sur la question environnementale, de montrer aux Français que nous avons une vision de la société différente de celle qui est actuellement portée par Sarkozy et les libéraux, et que sur cette base là on peut rassembler les socialistes, on peut rassembler la gauche, et donner envie à tous les démocrates qui se sentent concernés par ce projet politique de mener bataille ensemble. 

 

 

9Trois : Harlem Désir, tête de liste PS pour les Européennes en Ile de France, a commencé sa campagne par notre département, nous avions couvert l’événement, tu y étais avec d’autres amis, plein d’enthousiasme et de ferveur ! Cette ferveur et cette mobilisation ne se retrouvent pas au niveau national, ni chez les autres candidats ni dans les médias, et encore moins dans la société civile… Comment analyses-tu ce fait ? 

 

Claude Bartolone : J’ai regardé à quel moment la campagne avait démarré il y a cinq ans, je m’occupais de la communication du PS à l’époque, je signais le billet dans le journal Socialiste pour dire « C’est parti » le 11 mai… C’est toujours une campagne très courte !  

Dans le même temps, je vois bien ce que peut être la tentation de Sarkozy : éviter qu’il y ait une trop grosse mobilisation sur cette élection. Parce que, quelles que soient les déclarations de l’UMP, les Français vont voter pour une vision ou une autre de l’Europe, nous nous leur disons maintenant l’Europe et notamment l’Europe sociale, mais dans le même temps ils vont voter dans un contexte, Sarkozy sait très bien que si les habitants de nos quartiers populaires, de nos villes populaires, vont voter, ils ne vont pas le faire pour la bande Sarkozy-Barroso-Berlusconi parce qu’ils savent très bien que ce qu’ils subissent en France actuellement, c’est la même chose que ce que propose l’Europe de Barroso actuellement ! Il va donc falloir surveiller, je pense que le pouvoir va tout faire pour que cette élection soit presque invisible, pour qu’elle connaisse le plus grand taux d’abstention possible, afin d’éviter qu’on puisse en tirer des leçons politiques.  

C’est à nous, socialistes, de commencer à faire campagne, de commencer à coller des affiches, distribuer des tracts, faire du porte-à-porte, parler de cette campagne, pour que les Français puissent aller voter et dire à la fois à Sarkozy et à Barroso ce qu’ils pensent d’eux ! Les socialistes, nous ferons notre travail, et toutes les forces de gauche doivent le faire !

 

 

 

Texte anti-piratage: « confirmation de la déviance autoritaire du régime »

Le député Jean-Pierre Brard (app-PCF) a affirmé mardi que le projet de loi antipiratage sur internet, actuellement en discussion à l’Assemblée nationale, était « la confirmation de la déviance autoritaire du régime ».

« Ce qui nous choque, c’est l’atteinte aux libertés individuelles » avec la coupure en cas de téléchargement illégal, même si « la question de la rémunéjean-pierre-brard-9troisfr-9troisnetration des artistes est une vraie question », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.Selon le député de Seine-Saint-Denis, « c’est la loi du bâillon qui continue », après le texte sur l’audiovisuel public et la réforme du travail législatif.

Il a ainsi dénoncé le fait que le président de l’Hadopi, la Haute autorité de protection des droits sur internet chargée de mettre en place les sanctions en cas de piratage, serait nommé par décret par le pouvoir exécutif.

Parmi les trois noms proposés par le Conseil d’Etat, la Cour de cassation et la Cour des comptes, « sa majesté impériale décidera qui sera retenu », a ironisé M. Brard en allusion à Nicolas Sarkozy. « C’est la confirmation de la déviance autoritaire du régime », a-t-il dit. »Le texte initial prévoyait que le président de cette autorité indépendante serait élu en son sein.

Une fanfare de La Nouvelle-Orléans partage sa musique à Sevran

Une belle rencontre a eu lieu sur la scène de la salle des fêtes de Sevran, samedi 21 mars, dans le cadre du festival de musique Banlieues bleues, en Seine-Saint-Denis. Il y avait les membres de la chorale de la ville. Et puis la fanfare de Banlieues bleues, créée il y a une vingtaine d’années. Et puis ces amateurs qui jouaient et chantaient, une quarantaine de personnes, étaient emmenés par The soul  Rebels, une fanfare de La Nouvelle-Orléans, aux Etats-Unis. Des professionnels cette fois. Ensemble, ils ont chanté et joué avec une belle vigueur Work it out.

En amont, il y a eu des répétitions, la rencontre des musiciens américains avec ces amateurs. Ce qui s’est passé à Sevran, c’est un peu le quotidien des Soul Rebels  : la musique part d’un club ou lors d’une parade dans les rues de la ville de la Louisiane, puis d’autres voix se joignent, des danseurs, des cuivres, des tambours…

Welcome, nager vers son destin !

4000 kms à pied pour rejoindre Calais depuis l’Irak, c’est encore possible !
Seulement 10 kms pour rejoindre l’Angleterre depuis Calais, mais là c’est du quasi impossible !
Certains clandestins essaient de traverser à bord de camions en partance pour l’Angleterre et puis il y a Bilal qui lui va tenter de rejoindre sa fiancée de l’autre côté de la Manche, à la nage dans des eaux froides et dangereuses.


Entraîné, aidé, hébergé par le maître nageur interprété dans le film par Vincent Lindon, il tentera à plusieurs reprises d’effectuer cette dangereuse traversée. Mais autour de ces deux rôles magnifiquement bien interprétés, on assiste à des scènes difficiles et choquantes sur les conditions de ces sans papiers qui souhaitent aussi rejoindre l’Eldorado, leurs conditions inhumaines de leur vie, les maltraitances. On ne peut qu’admirer le travail des humanitaires qui tentent d’aider ces populations en leur distribuant la nourriture et le minimum vital.
Comment peut-on accepter que des hommes, femmes et enfants soient traités comme du bétail ? Au nom de quoi peut-on les arrêter d’être des humains comme tout le monde ? Qui peut se permettre de décider de ce qui est bien à faire ou mal dans ce monde ? Et puis il est urgent de légiférer pour que les humanitaires ne soient plus inquiétés dans leurs activités bénévoles où ils ne font rien d’autre que d’aider leur prochain
Un grand coup de chapeau au réalisateur de ce grand film « Welcome ». Ce film est triste car en plus, il pleut toujours dans la ville de Calais comme il pleut dans mon cœur !

 evelyne-thuault

 

Evelyne THUAULT