Michel Nouaille veut tourner la page Dassaut à Corbeil-Essonnes

Jean-Pierre Bechter (UMP) arrive en tête avec 30,75% des suffrages. A gauche, Michel Nouaille (PCF) obtient 24,33%, devant le socialiste Carlos Da Silva (18,98%) et Jacques Picard (Verts) avec 7,76%.

Michel Nouaille IDFinfo.net

Avec un total de 51% des suffrages pour les trois listes PC, PS et Verts, la gauche est en ballottage favorable après le premier tour des municipales partielles à Corbeil-Essonnes (Essonne) dimanche soir, où Jean-Pierre Bechter (UMP) est arrivé en tête avec 30,75%.

A l’issue de ce premier tour faisant office de primaires à gauche, Michel Nouaille (PCF) est arrivé en tête des listes de gauche avec 24,33%, devant le socialiste Carlos Da Silva (18,98%) et Jacques Picard (Verts) avec 7,76%.

Jean-Pierre Bechter, candidat choisi par Serge Dassault, inéligible, pour tenter de lui succéder, fait environ 10 points de moins que l’avionneur et patron de presse, qui avait obtenu près de 41% au premier tour de mars 2008.

Michel Nouaille, tête de liste car Bruno Piriou, candidat en 2008 a été déclaré inéligible en raison de l’invalidation de ses comptes de campagne, a appelé au rassemblement des trois listes de gauche.

Il a déclaré voir dans les résultats de ce premier tour un « message d’espoir et de clarté » de la part des électeurs, qui veulent selon lui « tourner la page Dassault ».

Il a également appelé à la « vigilance », craignant des « dons d’argent », qui ont conduit à l’annulation du scrutin de mars 2008 et pour lesquels Serge Dassault a été déclaré inéligible.

Le second tour doit avoir lieu le 4 octobre.

Publicités

Résultats des élections Européennes 2009 en Seine sanit Denis

  Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 726 987    
Abstentions 488 019 67,13  
Votants 238 968 32,87  
Blancs ou nuls 7 514 1,03  3,14
Exprimés 231 454 31,84  96,86

 

Liste conduite par Voix % Exprimés
M. Jean-Michel DUBOIS (LFN) 14 697 6,35
M. Farid GHEHIOUECHE (LAUT) 590 0,25
M. Jean-Marie JULIA (LAUT) 1 562 0,67
M. Gaspard DELANOE (LAUT) 135 0,06
Mme Rolande PERLICAN (LEXG) 255 0,11
Mme Sabine HEROLD (LDVD) 314 0,14
M. Patrick COSSERON DE VILLENOISY (LAUT) 89 0,04
M. Alain MOURGUY (LAUT) 66 0,03
M. Jean-Marc GOVERNATORI (LAUT) 6 812 2,94
Mme Elisabeth BARBAY (LAUT) 423 0,18
M. Axel DE BOER (LAUT) 551 0,24
M. Daniel COHN BENDIT (LVEC) 40 892 17,67
M. Michel BARNIER (LMAJ) 50 128 21,66
M. Jean-Pierre ENJALBERT (LDVD) 4 363 1,89
M. Omar SLAOUTI (LEXG) 11 727 5,07
Mme Annick DU ROSCOAT (LDVD) 1 042 0,45
M. Jean-Pierre MERCIER (LEXG) 3 053 1,32
M. Jean-Luc PASQUINET (LDVG) 138 0,06
M. Dieudonné MBALA MBALA (LAUT) 6 541 2,83
M. Alain DUCQ (LDVG) 105 0,05
M. Jérôme RIVIERE (LDVD) 6 780 2,93
M. André LOCUSSOL (LAUT) 224 0,10
Mme Françoise CASTANY (LAUT) 2 316 1,00
M. Patrick LE HYARIC (LCOP) 26 461 11,43
Mme Marianne RANKE-CORMIER (LAUT) 110 0,05
M. Harlem DESIR (LSOC) 34 900 15,08
Mme Marielle DE SARNEZ (LCMD) 17 180 7,42

En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des %Exprimés peut ne pas être égale à 100,00% .

Aulnay-sous-Bois: le Conseil d’Etat valide l’élection

Le Conseil d’Etat a suivi vendredi les recommandations du rapporteur public et décidé de valider les élections municipales d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui avaient été annulées par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

.

4279_1142996820809_1404126658_30410109_1808028_n[1]

Emmanuel Glaser avait proposé le 27 avril l’annulation du jugement du tribunal administratif et donc la validation de l’élection de Gérard Ségura (PS).

Dans un communiqué, le maire d’Aulnay-sous-Bois (3e ville du département, 82.000 habitants), déclare avoir reçu « cette décision avec satisfaction », ajoutant que « la municipalité poursuivra le travail engagé dans de meilleures conditions puisqu’elle n’aura plus à faire avec des obstacles dans un contexte supposé pré-électoral ».

Pour Franck Cannarozzo, proche de l’ancien maire Gérard Gaudron (UMP), « cette décision n’était pas inattendue et nous devons nous y plier, même si elle nous semble incompréhensible, d’autant qu’elle prend le contre-pied total de celle prise par le tribunal administratif.

« Maintenant cette décision valide la majorité en place pour les cinq prochaines années, nous serons donc attentifs quant aux projets que la municipalité avancera, tout en étant objectifs et critiques » a-t-il déclaré à l’AFP.

Le tribunal de Cergy-Pontoise avait annulé en octobre le résultat du second tour des municipales de mars 2008, à la suite de plusieurs recours déposés par M. Gaudron, battu de 204 voix, et par le candidat MoDem.

A.S. avec AFP

Municipale d’Aulnay-sous-Bois : le Conseil d’Etat invité à valider l’élection

Le rapporteur public a recommandé la 27 avril au Conseil d’Etat de valider les élections municipales d’Aulnay-sous-Bois, troisième ville de Seine-Saint-Denis (82.000 habitants), qui avaient été annulées par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise, a-t-on appris auprès de la juridiction.g_segura_081

Emmanuel Glaser a proposé l’annulation du jugement du tribunal administratif, et donc la validation de l’élection de Gérard Ségura (PS). La décision, mise en délibéré, est attendue « sous deux à trois semaines ».
Le tribunal de Cergy-Pontoise avait annulé en octobre 2008 le résultat du second tour des municipales de mars 2008, à la suite de plusieurs recours déposés par le maire sortant Gérard Gaudron (UMP), battu de 204 voix, et par le candidat Modem.
Il avait retenu contre Gérard Ségura la présence d’affichettes apposées à l’entrée de bureaux de vote qui contestaient la probité de Gérard Gaudron.

Le rapporteur « a estimé que ces tracts, affichés devant certains bureaux seulement et pendant deux heures, n’avaient pas eu d’influence sur l’issue du scrutin » et évoquaient une polémique déjà largement médiatisée, a précisé la source, sur des indemnités Assedic indûment perçues par Gérard Gaudron. La gazette des communes